0
Monument centre historique Montpellier - Aqueduc des Arceaux © Aqueduc des Arceaux - crédit Eric Brendle

Autour, la chaleur des faubourgs

Il y a la place de la Comédie, les jardins du Peyrou, l'esplanade Charles de Gaulle ou encore l'église Saint-Roch. En un mot : le Montpellier flamboyant et historique. Mais, à l'instar des capitales européennes comme Londres ou Madrid, la ville regorge également de quartiers aux saveurs particulières, aux identités différentes et épicées. Leur mixité en font des lieux remplis de vie.

EN RESUME

  • FIGUEROLLES
  • ARCEAUX
  • CELLENEUVE
  • GAMBETTA
  • ZAT
Figuerolles © Mission Grand Coeur

Hors des sentiers battus, Montpellier ouvre ses faubourgs aux plus curieux.

A Figuerolles par exemple, le marché de la place Roger Salengro est l'un des moins chers de la ville, mais aussi l'un des plus colorés.

Ici, dans ce quartier métissé, on y trouve les meilleurs produits pour le thé à la menthe ou le taboulé.

« Il suffit de venir une fois sur ce marché pour ne plus jamais avoir envie de retourner dans un supermarché! », lance René, son cabas plein à craquer à la main.

« Les commerçants sont tellement de bons conseils, les produits tellement frais et le décor tellement typique, que tout paraît fade à côté de cela », renchérit ce retraité.

Le quartier a une autre particularité. Ici, toutes les générations se côtoient.

Le soir venu, les noctambules aiment se rejoindre au bar La Pleine Lune, qui propose un savant mélange de musiques du monde et d'expositions d'artistes, qui en font un haut lieu d'émulation culturelle.

« On n'est pas bien ici ? », questionne Alain, assis à la terrasse du bar, et habitant du quartier depuis 15ans.

Un peu plus loin, aux Arceaux, à l'ombre de l'immense aqueduc qui jadis acheminait l'eau en ville, on joue à la pétanque en famille ou entre amis.

« Mais nnooonn ! Tire plutôt ! », conseille Jean-Jacques.

« Mais c'est pas possible, laisse moi faire toute seule ! », lui répond sa femme, sûre d'elle.

« Quand mon mari me laisse tranquille, on passe ici les meilleurs moments de la semaine. En été comme en hiver ! », avoue Maryse.

Dans le quartier Celleneuve, se tient un superbe marché paysan, privilégiant les circuits courts ou directs.

« Ce marché a vu le jour grâce à une initiative des riverains.

Parcequ'ici, on fait tout ensemble, comme dans un petit village », explique Claude, ancien militaire .

C'est dans ce quartier que Léo Mallet est né. Ici aussi, peut-être, que le personnage principal de ses romans, Nestor Burma, a pris forme.

Et puis il y a le boulevard Gambetta, carrefour des cultures de la cité.

Ici, toutes les confessions, toutes les professions se côtoient.

« Une fois à la retraite, j'ai cherché à m'installer dans un quartier vivant, aux milles saveurs.

J'ai trouvé ici mon bonheur », confesse Jacques Molénat, journaliste ayant collaboré aux deux journaux locaux : le quotidien Midi Libre et l'hebdomadaire La Gazette de Montpellier

LES "ZAT" AUX CŒUR DES QUARTIERS

Un homme qui danse avec un tractopelle. Des magiciens qui défient les lois de la gravité. Une gigantesque boule de feu au beau milieu d'un champ... Bienvenue dans l'esprit "ZAT".
Depuis novembre 2010, la municipalité organise des Zones Artistiques Temporaires, dont l'objectif est d'explorer la ville autrement, à travers des projets artistiques surprenants.

Dans chaque quartier où elles posent leurs valises, les ZAT  s’inspirent des lieux investis, de leur histoire, de leurs usages, de leurs paysages, pour les révéler ou les décaler.
Elles mêlent spectacle vivant (théâtre, danse, musique), arts visuels (installations plastiques, pyrotechniques, projections), street art, performances, projets in situ, créations partagées et projets participatifs.

A lire aussi