Flaugergues 2017 © Flaugergues 2017

Folies

  • .Folies
  • .Châteaux
  • .Patrimoine
  • .Jardins

Montpellier Méditerranée Métropole compte de magnifiques châteaux et Folies du début du XVIIIème siècle


Château de Flaugergues © Château de Flaugergues - OT Montpellier

Château de Flaugergues

Château de la Mogère : les 4 saisons

Dans le jardin les enfants courent, l’heure du thé occupe les dames dans le salon, alors que monsieur écrit des courriers sur son secrétaire.

Cette Folie, dont la silhouette se découpe dans les pins, nous plonge au cœur de l’histoire montpelliéraine à travers la vie des Boussairolles, l’une des plus importantes familles de la ville.

De Fulcran Limozin, secrétaire du Roi qui achète en 1706 le domaine, jusqu’au vicomte de Saporta, neuvième génération et actuel propriétaire, la vie du château de la Mogère accompagne les bouleversements des siècles.

Entre portraits de famille, gypseries et peintures, le décor traverse les quatre saisons et nous projette dans le passé.

Le vicomte déambule dans les salons au mobilier Louis XV ou Empire et conduit ses hôtes dans un jardin tantôt à l’anglaise, tantôt à la française, où statues, aqueduc et un superbe buffet d’eau classé Monument Historique, se déploient à l’ombre des pins

Château de Mogère © Château de Mogère

Château de la Mogère

LE CHÂTEAU DE L'ENGARRAN - LAVERUNE


Entre jardins et vignes

Cette bâtisse du XVIIIe siècle est l’une des plus belles Folies montpelliéraines. Elle allie vin et patrimoine depuis sa construction en 1632, à l’emplacement d’une ancienne métairie.

Fruit d’une longue tradition viticole, les vignes sont situées domaine est situé dans l’AOP de Saint-Georges d’Orques. Dès l’entrée, le visiteur est charmé par l’élégance de la demeure.

Deux puissants Atlantes enlacés de pampres de vigne symbolisant la vocation viticole des lieux, se découvrent sur la façade.

Sur le fronton de la porte, un bouquet de trois angelots entourés de roses symbolisant l’amour, la fête et les bacchanales. Le vin, toujours le vin et la fête bien sûr. Car ici, de fêtes il est toujours question puisque le domaine réunit régulièrement les amateurs pour des soirées festives.

Cerise sur le gâteau, n’oubliez pas de faire un tour au musée du vin de l’Engarran qui met en scène les outils qui depuis 1885 ont servi l’exploitation.

Côté parc, la découverte du jardin à la française qui prend forme autour de deux bassins ronds entourés de statues et poursuivi par un buffet d’eau, est d’une fabuleuse poésie.

A lire aussi


Suivez-nous