villeneuve les maguelone cathedrale vignes metropole montpellier © 3M

Montpellier Méditerranée, au cœur de la nature

EN RESUME

  • .parc Méric
  • .rives du Lez
  • .zoo

Partout, à Montpellier, la nature est là. Le Lez, le fleuve qui traverse la ville, en est le poumon. Un véritable petit paradis pour les amateurs de balade, de pique-nique et de jogging...

A quelques kilomètres, le littoral méditerranéen abrite un grand nombre d'espèces remarquables, à contempler notamment dans leur milieu naturel.


Hôtel de Ville de Montpellier © Hôtel de Ville - OT Montpellier M.Hess

Il est vrai que la nature est ici luxuriante.

La nature en ville

Mais tout le monde ne possède pas la même abnégation que les athlètes du MHB. Voilà pourquoi Sophie et Marc aiment se balader avec leur jeune fils de 7 ans au zoo de Lunaret. Le parc est l'un des rares en France à proposer une entrée gratuite.
"Les lionnes, les ours, les guépards ou les girafes sont autant de bonnes raisons de venir passer une après-midi ludique et reposante", confesse le papa, architecte de profession. "Et le zoo n'a rien à envier aux plus prestigieux de l'Hexagone !", renchérit la maman, vétérinaire dans l'une des communes de la métropole de Montpellier. 

Depuis sa source, à Prades-le-Lez, jusqu'à son embouchure, à Palavas-les-Flots, le Lez, le fleuve qui traverse Montpellier, propose un émerveillement permanent tout au long de ses 29 km.

Et s'il sert de base au Mackuc, le club de canoe kayak Montpelliérain plusieurs fois champion de France de kayak-polo, il constitue aussi une maison naturelle et idéale à plusieurs magnifiques cygnes. 

"S'ils restent ici, et qu'ils s'y reproduisent, ce qui est le cas, c'est que le fleuve leur offre un cadre de vie idéal", confesse Vincent Mouret, ornithologue montpelliérain. 

La légende du Lez

Le Lez est aussi un cadre enchanteur, qui regorge de légendes.

Comme celle du Rocher de Substantion, qui se situe tout près de la réserve naturelle du Lunaret, véritable havre de paix pour tous les promeneurs.

Selon les dires des anciens, le soir de la Saint-Jean (le 24 juin), ce fameux rocher s'ouvrirait, laissant apparaître un trésor, et ce, entre le premier et douzième coup d'horloge.

Selon les riverains, certains humains cupides se seraient laissés piéger au sein du rocher, n'ayant pas eu le temps de s'en extraire. Alors, prenez garde à vous !

En tête-à-tête avec la nature à Villeneuve-Lès-Maguelone


A Villeneuve-Lès-Maguelone, la nature vous a gâté. Vous arrivez sur une presqu’île avec pour seul décor, la mer, les étangs, les vignes et des flamants roses.

Non, vous ne rêvez pas. Puis, vous tombez sur cette incroyable cathédrale, perdue au beau milieu d’un écrin de verdure.

Imperturbable et insolite, l’église du XIIème siècle vous rappelle comme le temps passe vite et que c’est déjà l’heure de se mettre à table. Au menu : des huîtres et un verre de Muscat, produit à moins d’un kilomètre de là. Pour les yeux comme pour le reste, Villeneuve-Lès-Maguelone est un vrai régal.

.

Bon plan : le petit train gratuit emmène toute la famille à la plage. Terminus, tout le monde descend se baigner.

Un écrin naturel pour une faune magique


 

AVEC PRÈS DE 500 ESPÈCES PROTÉGÉES, LA MÉTROPOLE ET LE LITTORAL MÉDITERRANÉEN FONT PARTIE DES 35 HOT-SPOTS DE BIODIVERSITÉ MONDIAUX À PRÉSERVER EN PRIORITÉ. ENTRE LE CHABOT DU LEZ, UNE ESPÈCE DE PETIT POISSON UNIQUE AU MONDE, À L’AIGLE DE BONELLI, LE TERRITOIRE ABRITE UN GRAND NOMBRE D’ESPÈCES REMARQUABLES, À CONTEMPLER NOTAMMENT DANS LEUR MILIEU NATUREL.

RÉSERVE DU MEJEAN

Il suffit de parcourir 8 petits kilomètres pour passer de l’effervescence de la Place de la Comédie au calme absolu de la Réserve du Méjean à Lattes et Pérols, un site naturel qui s’étire sur 465 hectares de superbes paysages en bordure de l’étang du Méjean, une zone humide qui fait la frontière avec le cordon lagunaire du littoral.

Des circuits de promenades balisés, sur le site de la Maison de la Nature,  permettent d’observer une faune et une flore variée de flamants roseshéronstortues cistude d’Europe, cigognes blanches etc. La réserve accueille 170 espèces d’oiseaux. Cet espace vivant est fragile, et c’est à chacun des visiteurs de contribuer à le préserver en respectant sa réglementation.


LES ÉTANGS ET LA MER

La Métropole de Montpellier Méditerranée est un grand parc paysager où plus des deux tiers des espèces recensées au plan national sont comptabilisées.

La zone des étangs débute au sud de Lattes et de Pérols, avec les étangs qui forment l’interface entre le grand centre urbain que forment Montpellier et les communes périphériques et la côte méditerranéenne.

Les étangs de l’Or, du Méjean, de l’Arnel, du Prévost et des Moures sont des zones exceptionnelles à parcourir dans le respect de l’environnement le long des canaux, en longeant leur rivage à vélo, à pied ou en petit train.

Depuis 1975, une partie de ces étangs sont protégés et classés notamment en zone Natura 2000.


SALINES DE VILLENEUVE

Vers Mireval et Vic-la-Gardiole, les salines de Villeneuve-les-Maguelone s’étendent sur 292 hectares, des berges de l’étang de Vic aux pieds du massif de la Gardiole. 

Flamants rosesaigrettes ou tadornes de Belon sont omniprésents sur le site, comme l'Echasse blanche, la Sterne naine ou le Gravelot à collier interrompu et les canards dont c’est le royaume. Outre les oiseaux, les Salines abritent une faune riche et diversifiée. On y rencontre de petits mammifères comme des musaraignes, des lapins de garennes, mais également plusieurs espèces de chauves-souris qui viennent nicher ou se nourrir.

De nombreux chemins comme le sentier départemental de petite randonnée (PR5) permettent d’accéder à ces lieux hors du temps.

Prenez le temps à Montpellier


Des étangs à perte de vue, des vignes baignées de soleil, une architecture entre tradition et modernité... Profitez de Montpellier tout en douceur

A lire aussi


Suivez-nous